Radicalisé en 4 jours par un algorithme


Le principe d’un réseau social est de mettre en relation des individus partageant les mêmes centres d’intérêts.  Pour ce faire le système a besoin de te « connaître ».  Tes « J’aime », »mood », commentaires, clics… tout fait farine dans l’algorithme chargé d’effectuer le tri et te proposer des contenus ciblés.

Un journaliste américain, Ryan Broderick, a voulu en savoir un peu plus sur cette moulinette à données.  Il s’est créé un profil et s’est abonné à la page Facebook de la convention républicaine.  L’algorithme fait son travail… et en seulement 4 jours son fil d’actualité était inondé de contenus néo-nazis.

Si Facebook a contesté l’expérience – selon lui personne n’utilise le réseau social comme l’a fait Ryan Broderick – force nous est de constater qu’aucune action, fût-ce un simple « J’aime », n’est anodine. Radicalisé en 4 jours à partir d’un abonnement… ça fait réfléchir, non?

Source: Facebook joue-t-il un rôle dans la radicalisation de la pensée? Récit d’une expérience troublante – RTBF

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.