Nom de code Sarahah: indiscrétion et dér[app]age

Nom de code: Sarahah. Comme le désert. Normal c’est une application en provenance directe du pays des Mille et une Nuits. Il s’agit d’une messagerie anonyme dite asymétrique: l’expéditeur est anonyme mais le destinataire est ciblé.  Et qui dit anonymat… menaces, insultes… toutes les dérives sont possibles.

C’est l’occasion de rappeler que le harcèlement est passible de sanctions et que si tu en es victime il est primordial d’en parler à tes parents, professeurs, éducateurs, personne(s) de confiance…

Une application indiscrète

Le site Numerama.com stigmatisait,dans son article du 28 août (vidéo à l’appui, ci-dessous), l’indiscrétion de l’application: elle collecte des données confidentielles à l’insu de l’utilisateur. Interrogé à ce sujet le créateur de Saharah, Zain al-Abidin Tawfiqn, assurait qu’un correctif serait déployé afin de mettre fin à ce qu’il déclarait être une erreur.  Il réitérait cette affirmation au mois de septembre.  Un petit tout sur Play Store nous indique que la dernière mise à jour enregistrée date du 28/07/2017.

La vidéo ci-dessous, réalisée par un expert en sécurité informatique, montre l’application en train de collecter les données contenues dans le carnet d’adresse du chercheur.

 

Sources : Sarahah, une app qui encourage au harcèlement scolaire: « Ta mort nous arrangerait bien », L’app Sarahah, phénomène des ados, collecte les adresses email et numéros de téléphone- numerama, La « success story » de Sarahah, l’application de messagerie anonyme – RTL info

 

FAI: données à vendre!

Le Sénat américain voudrait annuler l’obligation qui pesait sur les FAI (Fournisseur d’Accès Internet) d’obtenir l’autorisation de leurs clients pour pouvoir vendre leurs données de navigation.  Ils pourraient effectuer cette opération sans leur consentement, même – comme c’est le cas pour les plates-formes sociales telles que Facebook, Google, et autre Twitter –  « forcé » (si c’est gratuit, c’est toi le produit).

Pour vivre heureux, vivons cachés c’est bien connu.  Le texte sera peut-être bloqué. Peut-être.  Alors si tu n’aimes ni l’incertitude, ni l’idée que tes données de navigation soient vendues pour te faire acheter un bidule dont tu ignorais jusque là l’existence, tourne toi vers un VPN (Virtual Private Network).  Et si t’as pas une tune à investir, il en existe des gratuits offrant d’acceptables performances.

http://www.10meilleursvpn.fr/ (il y en a d’autres)

Source : USA – Les FAI bientôt autorisés à vendre l’historique de navigation des internautes | UnderNews