Citoyenneté/Justice

Carnavals et autres faits d'hiver

Le carnaval d’Alost a déchaîné les passions. Avant et après. Les réactions d’indignation fusent de toutes parts. Faut dire que c’était limite quand-même. Moins de 100 ans après la Shoah. C’était trop tôt. Les mentalités n’ont pas encore changées. Le respect de l’autre est encore une valeur trop ancrée. Désolant, non?

Imotski, petite bourgade de la région de Split (Croatie). Des carnavaliers ont bouté le feu à une effigie représentant un couple gay ayant adopté un enfant. Un des commentaires – rédigé par un fervent partisan du français 3.0 – met en avant le refus essuyé par certains parents – pourtant hétérosexuels – au motif qu’ils ne remplissaient pas les critères. Alors que des gays se voient, eux, confier un enfant. Reconnaître que parentalité et orientation sexuelle sont 2 choses indépendantes? Encore trop tôt. Les mentalités doivent encore changer. Le pape François himself recommande aux parents de consulter un psychiatre s’ils nourrissent des doutes sur les penchants de leur progéniture.

Un dimanche comme les autres dans un quartier populaire de Liège. Le patron d’un célèbre café dérape. Il diffuse la musique de la Werhmacht et fait le salut hitlérien. Il reconnaît les faits mais les minimise. Il était plein comme un boudin et puis il y a plus grave, non? Et de conclure qu’il n’est pas nazi mais blanc-bleu-belge. Là aussi il est trop tôt. Trop tôt pour éduquer les boeufs.

Elle attend que le monde change
Elle attend que changent les temps
Elle attend que ce monde étrange
Se perde et que tournent les vents
Inexorablement, elle attend

Jean-Jacques Goldman, Elle attend

Nous aussi on attend. Mais il nous semble que plus ça va moins ça va… inexorablement.

Salut à Toi et mort aux cons!

Citoyenneté/Justice, Réglementation, Réseaux sociaux

Racisme, xénophobie, l'incitation à la haine: la liberté d'expression a ses limites. Rappel

L’actualité – le naufrage de migrants aux larges de nos côtes – nous montre que le combat contre la bêtise humaine dans ce qu’elle a de plus archétypique est loin d’être gagné. En témoignent les commentaires odieux qu’elle a suscités.

Et pour tous ceux – et pour les autres aussi, une piqûre de rappel ne fait jamais de mal – qui seraient tenté d’invoquer le sacro-saint principe de la liberté d’expression voici les frontières qu’elle ne peut franchir:

  • L’incitation à la discrimination, à la haine, à la violence ou à la ségrégation à l’égard d’autrui, en public, intentionnellement et pour une raison précise. Par « en public« , on entend aussi  « sur support numérique« ;
  • La diffusion d’idées fondées sur la supériorité raciale ou la haine raciale;
  • L’appartenance ou la collaboration à un groupement ou à une association qui, de manière répétée, prône la discrimination ou la ségrégation;
  • Le négationnisme;
  • Les injures écrites, l’abus de moyens de communication & le harcèlement.

La calomnie et l’injure tombent également sous le coup de la loi. A bon entendeur…

A lire

Source: https://kutt.it/J6MNRY

Bons plans, Emploi/Travail

No experience? No panic!

Rechercher son premier job c’est osciller entre espoir et profonde déprime. Espoir quand tu tombes sur l’annonce de rêve: c’est ZE poste; et en plus t’as les qualifications requises. Profonde déprime lorsque tes yeux tombent sur la phrase « Expérience dans le secteur souhaitée ». Dépité.e tu hésites entre te mettre en PLS dans ta baignoire ou vider la cave familiale en relisant Lamartine. Et pourtant…

Entre l’insolente aisance dont tu fais preuve lorsque tu t’adresses à un aéropage de Chinois ne pipant mot de français, tes aptitudes à faire faire tout et n’importe quoi à un ordinateur; ou encore ta disponibilité envers les autres – 10 ans chez les Scouts ça marque – rien n’est joué d’avance.

L’expérience n’est qu’un critère parmi d’autres. Coincé entre hardskills oubliées, softskills méconnues, ta personnalité et de la préparation.

Pour en savoir plus → https://kutt.it/ANwb5K

NTIC, Réseaux sociaux, société

La disgrâce de l'emoji "OK"

Les émojis font partie de notre quotidien. Rares sont les messages, statuts, post… qui n’en soient ponctués. De toutes sortes et de toutes formes leur diversité nous permet de tenir une conversation sans utiliser un seul mot. Une bénédiction pour nos têtes blondes dont les performances en lecture ne sont pas au top. Un des plus populaires d’entre eux – l’émoji « OK » – est frappé du sceau de l’indignité par une association anti-discrimation. Il signifierait l’appartenance au mouvement suprémaciste « White power ». Tu l’utilises et te voilà, comme ça, d’un coup, raciste.

Ma première réaction fut de sourire en coin. Et de ranger les articles relatant les heurs et malheurs de « OK » dans la catégorie « A traiter plus tard ». Autant dire aux oubliettes. Et puis…

Et puis je me suis dit qu’au train où allaient les choses l’émoji 🏳️‍🌈 sera un jour perçu par quelque association, gardienne auto-proclamée de la vertu d’une jeunesse en manque de repères, comme le signe de ralliement de sombres individus se vautrant dans la luxure et la poudreuse. Celle qu’on sniffe.

Et puis je me suis dit ceci, j’ai pensé cela…mais tout n’était qu’argutie face à la seule question qui me semblait avoir du sens: les plongeurs sont-ils tous racistes?

Ma première réaction fut un sourire. Et puis un jour je me suis dit que mon boulot c’est d’aiguiser l’esprit critique des jeunes. Et qu’une des façons d’y arriver c’est de prendre de la distance par rapport aux interprétations toutes faites. Alors 🖕 à tous ceux qui essaient de nous vendre une vision du monde sans nuances.

Sources: https://kutt.it/9DTXnyhttps://kutt.it/3aJgPe

Bons plans, Emploi/Travail, Technologie

Softskills… softskills… Ça est pas un coureur automobile ça?

La mode est aux softskills (aussi appelées compétences transversales). Recherchées et valorisées par les recruteurs, elles peuvent faire la différence au moment du choix. Encore faut-il les identifier et les développer. C’est le pari que relève la plate-forme digitale gratuite Jobready. → https://www.jobready.fr/

Source: https://kutt.it/Ifgvor