Jeter son trogon de pomme dans les fourrés: chronique d’un geste « naturel »


Je roule depuis un bon moment déjà. J’ai un petit creux; je saisis une pomme et la croque à pleines dents. Il fait beau, la route est belle, bordée par une épaisse forêt que j’imagine pleine de vie. Négligemment j’ouvre la vitre et balance le trognon dans les taillis. Ce n’est pas grave, ce n’est qu’un trognon de pomme. Dans quelques jours il aura complètement disparu, mangé par quelque animal ou cohorte d’insectes. J’aurais dû écrire la même histoire mais avec une banane; de la pomme je ne laisse que la queue. Soit.

  • Une pelure de banane ou un trogon de pomme mettent plusieurs semaines à se dégrader
  • Tous les produits alimentaires que nous consommons ne sont pas autochtones: l’apparition d’espèces végétales nouvelles peut déséquilibrer l’écosystème
  • Jeter ses déchets alimentaires en bord de route met la faune en danger

Je roule depuis un bon moment déjà. J’ai un petit creux; je saisi une pomme et la croque à pleines dents…

Source: Jeter sa peau de banane ou son trognon dans un parc peut avoir un impact négatif pour l’environnement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.